Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Thrillermaniac

Thrillermaniac

Ce blog est consacré aux polars, thrillers et romans noirs, français ou étrangers. Je publie aussi régulièrement des interviews d'auteurs. Coups de coeur, et parfois (c'est rare !), coups d'aigreur. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ! ;-)


ANTHONY E. ZUIKER, le créateur des Experts écrit aussi des thrillers

Publié par thrillermaniac sur 26 Octobre 2010, 12:09pm

Catégories : #Thriller

 

Zuiker--Anthony.jpg

 

 

 En 2000, Anthony E. Zuiker, ancien conducteur de tram créait Les Experts, longtemps la série la plus regardée au monde (73 millions de personnes par épisode). Ce fondu de nouvelles technologies écrit aussi des romans baptisés par ses soins digi-roman. Ceux-ci sont destinés à être lu aussi bien sur support papier que sur un I-Pad ou tout autre tablette multimédia... À l’occasion de la sortie le 4 novembre de Level 26 : Dark Prophecy *, son deuxième thriller en France, il nous révèle comment à l'avenir il compte mêler les destins des personnages de ces livres, notamment celui de Sqweegel un tueur en série insaissisable, à ceux imaginés pour les trois séries Les Experts (Las Vegas, Miami, Manhattan), dans le cadre d'une adaptation pour le grand écran.

 

 

La légende dit que vous étiez conducteur de tram à Las Vegas quand vous avez l’idée des Experts. Y a-t-il un fond de vérité là-dedans ?

  

Tout est vrai. J’étais surdiplômé (doctorat en littérature anglaise) et je ne trouvais pas d’emploi adapté. Je faisais la navette six jours par semaine entre le Mirage Hotel et le Treasure Island Hotel pour 8 dollars de l’heure.

  

Quand vous avez écrit le premier jet, est-ce que le héros s’appelait déjà Gil Grissom ?

 

Non, j’avais choisi celui de Gil Chinebaum. C’était le nom d’un vendeur de voitures de la concession Cadillac à côté de chez moi à Las Vegas. Quand William Petersen a fait savoir que le rôle l’intéressait, il m’a dit qu’il n’aimait pas ce nom. On a pensé lors à Grisham comme celui de John, le romancier. Puis c’est devenu Grissom comme Marquis Grissom, un célèbre joueur de baseball aux Etats-Unis. Nous avons gardé Gil comme prénom.

 

 Comment avez-vous réussi alors à « vendre » Les Experts à un studio de production ?

 

J’ai entendu dire que les studios de Jerry Bruckheimer (Bad Boys, Armaggedon, Pirates des Caraibes…) se lançaient aussi dans la télé, et j’ai obtenu un rendez-vous avec le président. Je lui ai raconté mon idée qui était de suivre le processus d’une enquête grâce aux indices collectés par des experts scientifiques. Il a aimé, et il m’a demandé d’écrire une vraie série.

 

La série s’appelait déjà Les Experts (CSI, en anglais) ?

 

Pas du tout. Elle se nommait « The New Detectives », d’après le titre d’une série documentaire que j’avais vu avec ma femme sur Discovery Channel. Un jour, je m’apprêtais à partir faire du sport, et ma femme enceinte m’a demandé de rester pour regarder la télévision. J’ai eu une sorte d’intuition, et en regardant cette émission, l’idée des Experts a jailli dans ma tête.

 

Auparavant, vous n’aviez jamais rien écrit ?

 

Si, un vague truc nommé « The Runner. » Un film avec Courteney Cox qui est sorti directement en vidéo. J’avais aussi écrit plusieurs brouillons de films sur des Hell’s Angels qui n’intéressaient personne.

 

 Aviez-vous déjà William Petersen en vue pour le rôle de Grissom ?

 

Je n’avais pas d’acteur en tête quand j’ai écrit ce premier jet. C’est Nina Tassler, vice-présidente de la chaîne CBS qui a proposé son nom. À l’époque, William avait un contrat de préférence avec eux. Il a lu le script, l’a aimé et a signé.

 

Est-ce que vous avez déjà eu des problèmes avec les cas traités dans la série ?

 

Nous avons des règles très strictes dans l’écriture des épisodes (changements de noms, de lieux, de circonstances…) qui font que même si nous nous inspirons de cas réels comme la plupart des séries de ce genre, nous n’avons jamais été poursuivis en justice.

 

Qu’en est-il de ce fameux épisode que vous devez tourner un jour à Paris avec William Petersen ?

 

Nous en parlons souvent, mais cela coûte très cher et nous avons eu une année compliquée en terme d’audience (sur CBS). Pour l’instant, rien de concret n’a encore avancé.

 

Et l’idée d’un film tiré des Experts est-elle toujours à l’ordre du jour ?

 

Oui, mais là ce qui nous freine pour le moment, ce sont des problèmes d’emploi du temps. Nous tournons la série de juin à mai avec un rythme intensif, ce qui nous laisse très peu de temps pour un film. Nous avons tous besoin de nous reposer un moment ou à un autre.

 

Depuis le départ de Grissom, c’est le personnage de Catherine Willows (Marg Helgenberger) qui dirige l’unité de nuit des Experts à Las Vegas. Est-ce qu’un jour, les deux autres séries dérivées (Miami et Manhattan) pourraient aussi menées par des femmes ?

 

Les trois séries Les Experts sont construites sur le même principe : un personnage masculin fort, un personnage féminin fort, et des personnages secondaires. C’est l’envie de prendre du champ de la part de William Petersen (Gil Grissom) qui a fait qu’il semblait naturel que Marg soit mise plus en avant. Il n’y avait pas de volonté de ma part à vouloir « féminiser » à outrance Les Experts. Mais, c’est vrai qu’un jour, il pourrait y avoir trois femmes pour diriger les trois équipes des Experts et de ses séries dérivées.

 

D’autres séries comme New York Section Criminelle ou Desperate Housewives ont été « clonées » en français ou en espagnol. Pourrait-il y avoir un jour Les Experts : Paris ?

 

L’idée me plaît, mais nos séries sont déjà diffusées en France sur TF1. Il pourrait y avoir embouteillage ou surdose pour les téléspectateurs français.

 

Vous avez déjà eu des épisodes cross-over entre Les Experts et FBI : Portés Disparus (et Mon Oncle Charlie). Pourrait-il y avoir un cross-over entre Mentalist et vos séries ?

 

Pourquoi pas ? C’est tout à fait compatible, et cela pourrait exciter les téléspectateurs. Nous n’avons pas encore été approché par la production du Mentalist.

 

Voulez-vous le numéro de son créateur, Bruno Heller ?

 

Avec plaisir… Vous le donnerez à ma secrétaire.

 

En plus d’avoir créé Les Experts, vous écrivez aussi des thrillers. Comment vous est venu l’idée de Sqweegel, l’abominable tueur en série de Level 26 : Dark Origins et sa suite Level 26 : Dark Prophecy (chronique à venir) ?

 

Je suis un fondu de nouvelles technologies. J’ai imaginé une nouvelle expérience, un livre interactif qui se prolongerait par un site internet (www.level26.com) où l’on peut télécharger des petits films, des indices et rejoindre une communauté d’internautes. Une sorte de roman digital. Avec l’I-Pad, on peut ainsi lire, télécharger des images, et « tchater » avec d’autres personnes. On peut aussi lire les deux tomes de Level 26  comme des romans « normaux. »

 

Combien de personnes ont rejoint la communauté ?

 

Aujourd’hui, on dépasse les 100 000. Mais tous ne sont pas forcément actifs. Il y a aussi une extension sur Facebook et bientôt une application I-Phone qui va être lancée en novembre. Je suis très excité par ce projet

 

Le site est consultable en français ?

 

Bien sûr. Tous les films sont sous-titrés.

 

Et comment vous est venu l’idée de ce tueur en série en combinaison de latex blanche qui ne laisse aucune trace ?

 

D’une certaine façon, c’est la « faute » de certains services de police américains qui me reprochaient de donner des pistes de crimes parfaits à des criminels avec Les Experts car nous y révélions des « secrets » en matière de recherche d’ADN ou de collectes d’indices. J’ai alors eu cette idée d’un criminel qui serait absolument indétectable.

 

Est-ce qu’ils n’ont pas raison ?

 

Qui ? La police. Je ne crois pas. Avec Internet, toutes ces techniques sont accessibles à n’importe qui. Il suffit d’un ordinateur et de quelques clics pour avoir accès à toutes ces techniques d’investigations scientifiques.

 

L’expression « Level 26 » renvoie à une échelle de classification des meurtriers diaboliques qui iraient de 1 à 25 selon leur degré de dangerosité. Le niveau 26 s’appliquerait à une sorte de super criminel. Est-ce que vous inventé cette échelle ?

 

Pas du tout. Elle est bien réelle. J’en ai entendu parler en regardant un documentaire que diffusait la BBC. Je l’ai reprise à mon compte.

 

Sqweegel a fait une apparition dans un épisode de la série Les Experts diffusé mi-octobre aux Etats-Unis. Est-ce qu’il va devenir un anti-héros récurrent ?

 

Il y des chances puisqu’il est par principe impossible de le capturer.

 

Vraiment ?

 

Il ne pourrait être capturé, ou tué que dans un film.

 

Est-ce en projet ?

 

Oui. Mais je n’en suis qu’aux prémices.

 

Avez-vous une idée du nombre de personnes qui regardent un épisode des Experts dans le monde ?

 

73 millions. Je vous laisse faire le calcul pour une saison entière…

 

Les trois séries utilisent en générique * un morceau du groupe anglais The Who. Etais-ce votre idée ?

 

CBS qui diffuse la série aux Etats-Unis voulait un tube rock, quelque chose qui sonne familier et intemporel. Le morceau « Who Are You ? » (Qui êtes-vous ?) pouvait s’appliquer aussi bien aux victimes qu’aux meurtriers. Je l’ai proposé. Et The Who a fini par accepter.

 

Est-ce votre groupe préféré ?

 

Je les aime bien, mais je préfère les Irlandais de The Cranbererries.

 

Les Experts a toujours des guest-stars comme récemment la pop-star Justien Bieber. Qui d’autres voudriez-vous recruter ?

 

L’écrivain Dan Brown, les acteurs Robin Williams ou Matt Damon…

 

Et parmi les Français ?

 

Ah, quel est son nom déjà ? Un comédien extraordinaire… Laissez-moi vérifier mon répertoire. Gérard Depardieu ! J’adorerai l’avoir dans un épisode spécial. Et aussi Sami Bouajila et Melvin Poupaud.

 

Y’a-t-il un projet de série dont vous rêvez encore et que vous n’avez pas pu développer ?

 

J’adorerai faire quelque chose avec des astronautes dans l’espace. Mais ce serait vraiment très cher à tourner. Un jour, peut-être…

 

 

* Level 26 : Dark Prophecy (Michel Lafon)

 


Level-26---Dark-Prophecy.jpg

 

 

* Who Are You ? / Les Experts – Won’t Get Fooled Again / Les Experts Miami – Baba O’Riley / Les Experts Manhattan

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents