Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Thrillermaniac

Thrillermaniac

Ce blog est consacré aux polars, thrillers et romans noirs, français ou étrangers. Je publie aussi régulièrement des interviews d'auteurs. Coups de coeur, et parfois (c'est rare !), coups d'aigreur. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ! ;-)


Le Passager / Jean-Christophe Grangé

Publié par thrillermaniac sur 3 Août 2011, 17:26pm

Catégories : #Thriller

Le-passager-Jean-Christophe-Grange.jpg

 

 

Sortie : Le 1er septembre 2011

 

Un inconnu malingre est découvert assassiné à la gare Saint-Jean de Bordeaux, une tête de taureau vissé sur le crâne. Un homme, doux géant en apparence, est retrouvé, errant sur les voies de chemin de fer. Amnésique. Un psychiâtre répondant au nom pas si anodin de Mathias Freire, tente de fuir un passé troublé. Et Anaïs Chatelet, jeune capitaine de police, trépigne à l'idée de récupérer une affaire qui sent le souffre. Voilà quelques-uns des éléments de départ de ce nouveau thriller très attendu de Jean-Christophe Grangé. Dès les premières pages, l'auteur installe une atmosphère étrange et malsaine qui rappelera aux fans au choix "Les Rivières Pourpres", "La Ligne Noire"... L'intrigue se déploie peu à peu, entraîne le lecteur dans un savant jeu de piste dont seul Grangé détient les tenants et les aboutissants. Bordeaux, Bidart, Marseille, Paris : c'est parti pour un tour de France inédit mêlant et emmêlant la police, la gendarmerie, des tueurs siliencieux aux allures de Men In Black, un groupe privé pratiquant des expériementations médicales, des collectionneurs d'oeuvres d'art, et un tueur en série s'inspirant de la mythologie grecque et romaine (le Minotaure, Icare, Orphée...). J'ai démarré  "Le Passager" pied au plancher, la cinquième enclenchée, embarqué dans cette enquête aux frontières du réel qui tient beaucoup au jeu des poupées russes, et s'amuse avec les identités multiples. Mais j'ai fini après 600 pages par rétrograder, passant en quatrième, parfois même en troisième vitesse pour négocier des virages serrés (notamment la partie parisienne), puis trouver une allure plus "pépére." La fin est paradoxalement à la fois spectaculaire et téléphonée. Trop Hollywood. Sans que l'on comprenne pourquoi, certains personnages ont été sacrifiés en cours de route. D'autres sont apparus un peu trop opportunément. J'ai refermé le livre après 749 pages avec un sentiment mitigé de : "J'ai fait un beau voyage, mais merde, ce "Passager" ne m'aura pas scotché jusqu'au bout." Sentiment d'inachevé. Ou d'inassouvi. Mais un bon pavé à s'enfiler pour la rentrée.

 

Frédérick Rapilly

 

 

grange002

 

Le Passager, Jean-Christophe Grangé, Editions Albin Michel, 749 pages, 24,90 E 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents