Guerilla - Le Temps des Barbares / Laurent Obertone

... C'EST QUOI L'HISTOIRE ?

Paris dans un futur vraiment très très proche. L'Etat est à la ramasse suite à des émeutes d'une extrême violence. Quelques jours plus tôt, un policier piégé dans un guet-apens au coeur d'une cité a sorti son arme et tiré. C'est l'étincelle qui a allumé le feu, plutôt le brasier. Et la Vème République s'est tout simplement écroulée. Excepté une partie de l'Armée Française retranchée dans le Fort de Vincennes, l'ancien monde a été balayé. Pfuitttt !!! A la grande inquiétudes des autres nations européennes, ainsi que de la Chine et des Etats-Unis. Et si ce désastre faisait tâche d'huile ? Le tome 2 de Guérilla reprend l'histoire quelques jours plus tard à Paris et dans le reste de la France en suivant différents personnages, des destins particuliers : un journaliste plus bobo que bobo, un groupe de militaires devenus de facto déserteurs, un autre groupe armé composé de djihadistes déguisés en gendarmes, un couple avec un jeune enfant barricadé dans leur pavillon, mais aussi un vieux homme et une petite fille rescapée tentant de traverser la capitale pour rejoindre le fort de Vincennes. Une bonne partie de la rive droite de la capitale est sous le contrôle des troupes d'un califat autoproclamé, tandis que la rive gauche est vandalisé par des bandes incontrôlables. Ailleurs, des gens s'organisent en petite communauté… 

... ET C'EST COMMENT ?

Je n'avais jamais lu Laurent Obertone même si j’en avais beaucoup entendu parler (en bien, et en mal !), et en l'ouvrant je me demandais vraiment si ce tome 2 de Guérilla pouvait tenir la route tout seul, comme un grand. Et la réponse est un grand... OUI ! Mais attention, âmes sensibles et cœurs d’artichauts, taillez la route, car on en prend vraiment plein la gueule. Et ce, dès le premier chapitre particulièrement apocalyptique mais qui fait écho à des scènes réelles s'étant déroulé en Syrie, notamment dans la ville de Deir es-Zor. Ce Temps des Barbares se lit comme une suite d'épisodes à suivre, un peu en mode jeu vidéo, ou - pour les amateurs de série – très proche de l’esprit survivaliste des comics et de la série The Walking Dead. Qui survivra à ce chaos ? Qui succombera ? Les "forts" extermineront-ils les "faibles" ? L'auteur fait rarement dans la dentelle mais sait accrocher son lecteur. Il en profite pour faire un sort à de multiples groupuscules ayant émergé ces dernières années, dits « islamo-gauchistes » (cf. Manuel Valls dans La Fracture de Gilles Kepel). C’est parfois caricatural, et les anti-politiquement corrects seront aux anges, tandis que leurs adversaires pousseront des cries d’orfraies, mais ce tome 2 de Guérilla se dévore à toute vitesse. Côté politique, puisqu’il faut en glisser un mot, la fin augure d’une suite mais surtout penche très nettement vers l’anarchisme de droite et un certain nihilisme très Punk’s not dead. Un roman à mettre en parallèle de Nécroplitains, suite de PariZ, signé Rodolphe Casso et paru ces jours-ci aux éditions Critic qui imagine une France en pleine débâcle et une capitale ravagée suite à une épidémie transformant l’Humanité en zombies. Sans se concerter, et avec des tons très différents, les deux auteurs en arrivent à des conclusions assez similaires, transformant Paris en zone sinistrée (et par extension, la France) où des communautés s’organisent comme elles le peuvent pour survivre. Deux bouquins (et même quatre avec les tomes 1) à lire d’urgence.

 

Frédérick Rapilly

Cote d'amour = 80 %

THRILLER APOCALYPTIQUE. Editions Ring, collection Ring Blanche, 19,95 E, 427 pages

Guerilla - Le Temps des Barbares / Laurent Obertone
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
O
Pierre le censeur a débarqué...
Répondre
F
C'est tellement facile de dire ou d'écrire : "Toi, tu ne penses pas comme moi, donc je ne te lis pas..."
P
Heu, le fait que l'auteur soit d'extrême droite ne dérange plus ? Et c'est pas Céline en termes d'écriture.
Répondre
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog