Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Thrillermaniac

Thrillermaniac

Ce blog est consacré aux polars, thrillers et romans noirs, français ou étrangers. Je publie aussi régulièrement des interviews d'auteurs. Coups de coeur, et parfois (c'est rare !), coups d'aigreur. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ! ;-)


Le baptême des ténèbres / Ghislain Gilberti

Publié par thrillermaniac sur 23 Octobre 2014, 18:09pm

Catégories : #Thriller, #roman noir, #tueur en série, #Serial-killer, #catacombes, #Rituel

Ca raconte quoi ?

Une femme qui meurt sous les coups d'un inconnu, suppliciée d'une façon abominable, le visage déformé par les mutilations. Puis une autre. Et encore une autre. Autour de Paris, dans la proche banlieue, la tension monte d'un cran à chaque nouveau meurtre. Et le rythme s'accélère. Le degré de violence(s) aussi. Bientôt, les nouvelles victimes seront... empalées. Les flics sont sous pression. En particulier, le commissaire Cécile Sanchez qui dirige une unité d'élite de l'OCRVP (Office Central pour la Répression des Violences aux Personnes). Les médias sont encore tenus à l'écart. Mais pour combien de temps ? Face à un tueur en série sans pitié rebaptisé du nom sans équivoque possible de "Ramoneur" par les services de police, cette spécialiste en analyse comportementale et en interprétation du langage non verbal (sic !) va devoir mobiliser toute son énergie à décrypter ses faits et gestes, son psychisme mais aussi tenter de localiser son repère souterrain. Une antre qui pourrait être dissimulé dans le prolongement des catacombes de Paris. Au fur et à mesure que la traque se resserre, "Le Ramoneur" devient autant insaisissable qu'incontrôlable. Et sa fureur ne demande qu'à croître !

C'est comment ?

Un thriller d'une densité extrême, percutant. Une incroyable chasse à l'homme qui multiplie les coups de théâtre, plonge le lecteur dans l'univers trouble, ambigu de Lewis Carrol (auteur des "Aventures d'Alice au Pays des Merveilles"). La violence est extrême, incessante, réaliste mais quasi clinique. Les victimes y sont déshumanisées, autant côté tueur, que côté police. Les scènes d'action laissent bouche bée. Et le rythme infernal, aspire littéralement le lecteur au coeur de ce "Baptême des Ténèbres", roman ultra-noir qui en tout se démarquant de son prédécesseur, "Le Festin du Serpent", en est aussi son juste prolongement. On sent que l'auteur s'est arraché sur certains passages qui sentent un vécu certain (les personnages de malfrats, la fascination pour les armes...) Les dessous de Paris y sont décrits comme un dédale, une succursale de "L'Enfer" de Dante, proches des tableaux de Jérôme Bosch avec une touche cyberpunk. Tous les éléments (terrorisme, islamisme...) d'une suite sont aussi distillés au fur et à mesure. On émerge de cette lecture complétement essoré par la puissance des images suscitées avec de simples mots. Un mini bémol. L'héroïne, le commissaire Cécile Sanchez, croisée de l'ombre semble d'une telle infaillibilité qu'elle en finirait presque par devenir un droïde sans âme, peu aimable. Cet excellent deuxième roman de Ghislain Gilberti peut se lire indépendamment du Festin du Serpent (mon préféré pour le moment mais j'attends la suite de cette trilogie), mais ce serait vraiment dommage. Autodidacte, ancien pierceur, Ghislain Gilberti développe une écriture à part et s'impose comme une voix complètement singulière dans le milieu du polar/thriller. Si vous voulez vous prendre une grande claque, allez-y !

Frédérick Rapilly

Cote d'amour = 85 %

THRILLER. Le Baptême des Ténèbres, Editions Anne Carrière, 420 pages, 21 E

Thriller, Catacombes, Paris, Tueur en série, serial-killer

Thriller, Catacombes, Paris, Tueur en série, serial-killer

Commenter cet article

Mana 14/03/2015 21:04

Un régal en tout points différent du premier roman de Ghislain Gilberti qui n'a rien à envier aux maîtres du thriller français. Une plongée, et un vrai bapteme, dans des ténèbres voraces qui ne laisseront aucun répis au lecteur.

Gilberti Ghislain 20/02/2015 07:01

Merci pour cette belle chronique ! Comme d'habitude, frederick Rapilly a la plume qui tranche.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents